L’histoire de l’argent de 3000 avant J.C. jusqu’à aujourd’hui

L’extraction d’argent a commencé il y a environ 5000 ans. Ce métal a été tiré du sol pour la première fois en 3000 avant J.C. en Anatolie (notre Turquie actuelle). Ces premiers filons représentaient une ressource de valeur pour les civilisations qui ont fleuri dans le proche orient, ainsi que pour la Crète et la Grèce, tout au long de l’antiquité.

A peu près en 1200 avant J.C., le centre de production d’argent fut établi aux mines de Laurium, en Grèce, d’où il continua d’alimenter les empires naissants de la région. En 100 après J.C., l’Espagne devint à son tour la capitale de la production d’argent. Les mines Espagnoles étaient le principal fournisseur de l’Empire Romain et un point commercial important sur le trajet du commerce d’épices asiatique.

Suite à l’invasion de l’Espagne par le peuple Maure, la pratique d’extraction d’argent a migré vers un plus grand nombre de pays, dont la plupart se situaient en Europe centrale. La plupart des découvertes des plus grandes mines d’argent se sont faites entre 750 et 1200 après J.C., incluant celles faites en Allemagne et en Europe de l’est.

Le demi-millénaire compris entre 1000 et 1500 fut une période significative durant laquelle augmentèrent le nombre de mines qui furent découvertes, ainsi que celui des avancées technologiques et améliorations de production qui en découlèrent.
Cependant, aucun évènement historique concernant l’argent ne peut rivaliser avec la découverte du nouveau monde en 1492. Cette importante découverte et les années qui la suivirent ont réinventé le rôle de l’argent à travers le monde.

La conquête Espagnole du nouveau monde a conduit à une extraction d’argent telle, qu’elle éclipse alors tout ce qui avait pu se produire avant dans ce domaine. Entre 1500 et 1800, la Bolivie, le Pérou et le Mexique ont effectué à eux trois plus de 85% de la production et du commerce mondial.

Plus tard, plusieurs autres pays ont commencé à contribuer plus considérablement, notamment les Etats-Unis, avec la découverte du filon Comstock au Nevada. La production d’argent mondiale a continué à grandir, passant de 40 à 80 millions d’onces de production annuelle durant les années 1870.

La période allant de 1876 à 1920 a représenté une explosion tant dans le domaine de l’innovation technologique que dans l’exploitation de nouvelles régions dans le monde entier. La quantité produite au cours du dernier quart du XIXème siècle a quadruplé par rapport à la production moyenne de ses 75 premières années, passant à presque 120 millions d’onces de production annuelle.

De même, de nouvelles découvertes en Australie, Amérique centrale et Europe ont considérablement augmenté la quantité mondiale de production d’argent. Les deux décennies entre 1900 et 1920 ont abouti à une augmentation de la production mondiale de 50% et ont élevé son total à environ 190 millions d’onces. Ces augmentations ont découlé de découvertes faites au Canada, Etats-Unis, Afrique, Mexique, Chili, Japon et bien d’autres pays.

Au cours du dernier siècle, de nouvelles technologies ont également contribué à une hausse massive de la production mondiale d’argent. Les avancées majeures ont consisté en le forage par machines à vapeur, l’extraction, l’aspira- tion de l’eau dans les tunnels et l’amélioration des transports. En outre, les progrès techniques dans l’industrie minière ont amélioré la capacité à séparer l’argent du reste des minerais et ont permis de traiter un plus grand nombre de mi- nerais contenant l’argent.
De telles méthodes ont été critiques à l’augmentation du volume de production future, puisque de nombreux filons productifs se sont vu épuisés vers la fin du XIXème siècle.

Aujourd’hui, plus de 5000 ans après que les cultures antiques ont commencé à exploiter ce précieux métal, la production annuelle mondiale atteint en moyenne 671 millions d’onces.

Cours du jour

Historique des cours